top of page
  • Karin

J'en ai rêvé, Ikea l'a fait

Il semblerait que j’aie une scoumoune extraordinaire dès que je lâche une certaine somme d’argent dans un projet. Comme je sais que beaucoup ont ri à mes dépens (je l’ai bien voulu, notez) de mes aventures avec ma voiture low-cost de paysan, je m’en vais vous conter mes dernières péripéties avec ma cuisine Ikea, low-cost aussi. Enfin, au début.

Depuis notre arrivée ici, on s’accommode avec une vieille installation du siècle dernier et ça fait plus de six mois que le four nous a lâchés. On n’a pas de lave-vaisselle alors on se casse le dos dans l’évier trop bas. Je brûle tout ce que je tente sur ces p… de plaques électriques et on n'a plus envie de faire à manger.


Alors, cet automne on a craqué. Et comme on a les moyens qu’on a, on s’est tournés vers notre ami suédois. Dans notre tête, l’agencement est clair et bien que la cuisine soit grande, on n’a pas trop le choix. J’essaie d’en réaliser le plan sur le site mais leur programme est une vraie catastrophe si bien que nous nous rendons au magasin.

Nous étions partis en nous disant que nous ferions le montage nous-mêmes, enfin surtout le Grand, mais lorsque la vendeuse m’a articulé le prix de leur menuisier, j’ai décidé qu’on allait éviter un divorce. Allez, on prend. Et puis la poubelle rétractable aussi.

Après ce premier rendez-vous, on doit rentrer chez nous pour tout bien regarder avant de retourner au rayon cuisine pour valider la chose. En dix jours, le prix du montage a plus que doublé car la vendeuse s’est trompée dans son calcul mais elle est jeune, on lui pardonne. Elle a aussi désespérément essayé de me joindre une fois sans laisser de message pour me dire qu’il y avait une offre formidable et qu’on pouvait en profiter en revenant samedi. Elle m’a déjà vue un samedi chez Ikea, elle? À ce moment-là je n’ai qu’une envie, qu’on en finisse au plus vite car Gilles est déjà prêt à tout casser, la cuisinière calanche de plus en plus et on doit composer avec les disponibilités de notre plombier qui est sur le point d’accoucher. Enfin, pas lui, sa femme.


Ensuite, dix jours de chantier. La vieille cuisine est rasée. On entrepose tout son contenu dans le séjour qui ressemble à une brocante. On sauve une place pour la machine à café.



Ça fait longtemps que nos chats ont besoin d'un psy. On fait la vaisselle dans la baignoire à l’étage. On mange des pizzas surgelées et puis des pizzas surgelées. Que l’ont cuit dans notre four d’appoint acheté pour mes bricolages. Et le lundi matin notre petit menuisier se pointe avec sa camionnette. On va l’appeler Luigi. Il est tout seul, je n’ai pas bien compris où s’est perdu son collègue. Faut dire qu’il parle vite et en mâchant ses mots. Je suis bilingue mais faut pas pousser. 😅 Comme on peut pas franchement se garer devant notre porte, on a un peu pitié de lui et on lui donne un coup de main pour décharger le matériel. Un petit café et c’est parti, mon Luigi. Je préfère m’échapper. Le Grand reste dans les parages au cas où. Dans l’après-midi, le collègue réapparaît, il s’appelle Luigi aussi. Et même s’ils sont efficaces, ce n’est pas encore ce soir qu’on mangera autre chose qu’une pizza surgelée.

Qu’à cela ne tienne, nous prenons un moment pour contempler l’avancée des travaux et projeter la suite. Nous soulevons les cartons que les menuisiers ont mis pour protéger le plan de travail. Stupeurs et tremblements!



Ils n’ont pas mis l’évier comme on le voulait, ces manchots! Dans la journée, un problème de poignée s’était déjà posé et c’est vrai qu’on avait eu comme l’impression qu’ils ne regardaient pas nos plans… J’écris immédiatement un message à Luigi qui me rappelle dans la foulée. C’est normal, qu’il me dit, c’est à cause de la jointure des deux plateaux en bois standards. S’il l’avait mis comme projeté, il devait me faire signer une décharge comme quoi j’en prenais la responsabilité. Dans deux mois, il y aurait eu des problèmes d’infiltration d’eau et un affaissement du meuble d’angle.

Alors bon, déjà d’un, tu n’aurais pas pu nous en parler avant qu’on le découvre à 7 heures du soir caché sous un carton? Maintenant, le plateau est scié et le résultat n’est pas comme on voulait, on fait quoi?

Luigi, il voit pas où est le problème. Si l’espace entre l’égouttoir et la plaque de cuisson est ridicule, tu mets la machine à café. Et si tu as un angle mort à droite où tu ne peux pas travailler, tu y mets une plante verte. Essaie, tu verras, ça va être super.

Je lui explique alors que pour nous ce ne sont pas des détails, on n’est pas en train de monter une étagère BILLY mais une cuisine qui est censée me durer quelques années et qu’on a conçue après réflexions.

Luigi rigole. Ah, mais les plans Ikea, on sait qu’on n’arrive pas à les suivre. (sic!) Il y a toujours des différences avec la réalité du terrain.

C’est une fourchette, donc? Un peu comme lorsqu’ils t’écrivent deux mails et trois messages WhatsApp pour te dire que tu seras livrée entre 11h et 15h et que le menuisier est prêt à 9h30? Je comprends que de manière professionnelle tu n’aies pas jugé bon de le réaliser comme sur les plans mais je n’accepte pas ce travail. Je vais donc contacter Ikea qui nous a mal conseillé. On aurait dû nous proposer un plateau sur mesure.

Tu veux faire virer la vendeuse? qu’il me dit, Luigi. Déjà qu’il m’avait placé que si je faisais du foin, ça risquait de se retourner contre lui, le petit artisan. Et bien moi aussi, je suis une petite artisane. Et j’en ai ras le pompon qu’on me prenne pour une bonne pâte. Alors comme mon menuisier aurait envie qu’on règle la chose tout de suite par téléphone et moi pas du tout, on tourne en rond et je lui souhaite d’avoir une nuit aussi sereine que la mienne.


Le lendemain matin, la première chose qu’il me demande en arrivant, c’est si j’avais fait faire les mesures par leur entreprise. Pour 200 balles de plus, non. Depuis plus de trois ans qu’on habite dans cette maison pas droite, on sait tenir un mètre et effectuer des plans. Même en 3D. Mieux que le programme Ikea. Je te vois venir, petit malin, bientôt tu vas me dire que je comprends pas bien l’italien. Va fan culo.

On reste calme, cependant, à part le Grand qui au bout d’un moment part acheter du pain. Plantés un café à la main devant cette aberration sidérale qu’un homme de 1950 aurait pu concevoir, les Luigi m’écoutent énoncer à nouveau que j’exige avoir ma cuisine montée comme sur nos plans. Ils sont un peu caqueux, quand même. Pendant un moment, il ne se passe rien. Et puis, j’ai le chef menuisier au téléphone. On va me commander un plateau sur mesure. Comme ça peut prendre jusqu’à sept semaines (7 semaines?) on va continuer à monter la cuisine provisoirement. Tout sera fonctionnel mais il faudra débrancher, démonter partiellement, remonter et finir dans... deux mois. Le brave monsieur est d’accord d’écrire un mail à Ikea pour leur signaler un problème apparemment récurrent. Ils n’ont pas pris en compte dans leur conception de cuisine ce "conflit d'intérêts" entre jointure de plateau et évier.

Ici je n’en veux plus tant à Luigi qu’au rayon cuisine d’Ikea et à une vendeuse, certes débutante mais supervisée par sa responsable. Je vois bien que le menuisier n'en mène pas large et essaie de faire au mieux et au plus vite. D’ailleurs, maintenant, il ne cesse de nous appeler pour avoir notre avis sur son travail. C’est tout juste s’il ne nous demande pas la permission avant de poser une vis. Dans l’après-midi, une nouvelle réjouissance est annoncée. Du moment que l’on tournera l’évier à la pose du plan de travail définitif, il faut faire le trou pour le robinet à l’envers. Provisoirement. Sept semaines.



Cette deuxième journée se déroule donc, interminable. J’essaie de m’occuper l’esprit en bricolant un calendrier de l’Avent mais tout en emballant mes petits paquets, je me demande qui va payer le plateau foutu, les nouvelles interventions du sanitaire et de l’électricien, le travail supplémentaire du menuisier et mon banquet de Noël aux fraises à cause d’un robinet à l’envers.😇 Il fait nuit depuis longtemps lorsque les Luigi bâclent les derniers tablars et bouclent le tout afin de ne pas devoir revenir le lendemain. On a un peu pitié d’eux et on les aide à charger leur matériel. Après avoir rangé un chouïa, nous nous retrouvons tard le soir, hébétés, à contempler notre cuisine scintillante et pas finie. Les espaces en bas des meubles seront comblés à la prochaine intervention. On a une plaque de cuisson de semi-pro et un four qui en jette. Mais bon, il ne nous reste pas une pizza surgelée?


Le lendemain matin, en enlevant les plastiques sur le panneau en inox, on a franchement cru qu’un sigle était resté imprimé dedans. Après s’être renseignés sur le net, on a utilisé le produit approprié pour pouvoir l’enlever en maudissant le pauvre Luigi avant de s’apercevoir qu’il restait encore un film plastique. On était fatigués, ça se voit?


Il faut dire qu'ils nous avaient laissé toute une nuit notre plaque de cuisson ultra sophistiquée "à botson" sur le fauteuil du salon sans savoir peut-être qu'on avait des chats qui n'allaient pas chez le psy. Heureusement, sur ce coup-là on s'en est sorti sans casse.



Désormais, il allait falloir écrire tout ce binz à mon ami Ikea, en italien dans le texte, s’il vous plait, avec photos à l’appui. Et puis, rédiger deux lignes à mon menuisier qui demande que je le couvre au sujet du robinet à l’envers. Comme quoi ce n’est pas une erreur de sa part, mais une nécessité en vue du changement de plateau. Au cas où je voudrais faire un peu de mauvaise pub, peut-être. C’est vrai que je fus une nano-inflenceuse. Avec ça j’aurais pu créer le buzz.



En plus, comme le robinet est amovible, on peut même nettoyer le sol. Très pratique. Je l’ai d’ailleurs conseillé à mes voisins qui refont leur cuisine aussi et depuis bien avant nous. Et vu qu'ils ne l’ont pas commandée chez Ikea et qu’elle n’est donc pas encore prête, ils ont le temps de changer.


Remarquez, comme avant/après, ça en jette quand même lorsqu'on sait pas. Ma famille au-delà des Alpes n'était pas au courant que l'on entreprenait ces travaux et je leur ai fait croire qu'Ikea avait changé de programme informatique et que l'on pouvait élaborer une incroyable conception 3D. Sur ce, l'une de mes filles a demandé si dans le programme j'arrivais pas à mettre le robinet à l'endroit.


Un peu de sérieux. Comme en cette fin de semaine, Ikea n'a même pas réagi par un accusé de réception, je me méfie et actionne ma protection juridique. Parfois j'ai le nez fin.

Samedi, le service client se dit désolé et soucieux de satisfaire sa clientèle au mieux. On m’offre de soustraire du nouveau plateau le prix de celui que nous allons jeter (wouaw!) et de payer la deuxième intervention du menuisier. Et?

Comme il faut que je confirme la commande d’un nouveau plan de travail et que je n’ai pas l’intention d’attendre beaucoup plus que SEPT semaines, je me fends d’un nouveau mail très sec pour le faire et préciser en outre que leur objectif de satisfaction n'est pas atteint et que j’ai pris contact avec ma protection juridique. À quoi mon ami nordique me répond qu’il est désolé que je ne sois pas contente, bonne soirée et cordiales salutations.

À partir de maintenant, c’est mon avocat de Lugano que nous appellerons Vittorio qui écrit les mails. Il a beaucoup ri en ouvrant les photographies de mon robinet (oui) et m’a assuré n’avoir jamais rien vu de ce genre. Je suis très contente pour lui, je le lui ai dit, tout comme je lui ai tout ré-expliqué, en italien dans le texte. Je maitrise désormais très bien les termes évier, sanitaire, plateau, jointure et égouttoir. C’est le plus difficile, celui-là: sgocciolatoio, essayez pour voir. Bref j’écourte et je vais mettre préchauffer mon four.

Pour un moelleux au chocolat.



Ci-dessous un filmetto avec des chats, des pizzas surgelées, le montage d'une cuisine et un robinet à l'envers.

Et pour les vis, Gilles veut que je précise que déjà il aime pas que je l'appelle comme ça mais qu'en plus il faisait nuit et il a renversé la boîte.



Posts récents

Voir tout
bottom of page