• Karin

Transformations



J’ai choisi de les faire plurielles.

Décryptage.

A l’arrière-plan, nous trouvons ce qui à première vue pourrait passer pour des transformations d’envergure. Sans entrer dans les détails parce qu’on ne va pas se mettre de nuit, nous avons là deux chantiers, l’un prévu et l’autre non. Au fond, ma future galerie; devant, une ruine sur le point de s’écrouler et maintenant nommée Notre-Dame de chez nous. Depuis le mois de mars, ce même paysage me fait face lorsque je planche à mon atelier. Il n’a pas bougé d’un iota. Il ne s’est pas mû d’un pouce. D’abord parce qu’il y a eu das Covid. Puis de la friture sur la ligne avec les artisans du coin. Qui ne sont pas plus pressés que ça de retourner à la mine et ont dès lors une excuse toute trouvée qui commence par la lettre c.

Question transformations, Mono et Zygote, nos deux tournesols, avancent plus vite que tous nos ouvriers absents réunis. Chaque jour, ils évoluent. D’ailleurs, Zygote est déjà sur la pente descendante. Au début de leur croissance, voyant leur tige s’épaissir et rapidement me dépasser, je me suis crue dans Jack et le Haricot magique. J’imaginais déjà ce que j’allais mettre dans mon petit sac pour en entreprendre l’escalade. Avant de revenir sur terre et de réaliser qu’il ne s’agissait que de deux tournesols nains qui ne me permettront même pas de commercialiser des Pipas du Malcantone. Parfois, je suis d’une naïveté crasse. La preuve, il n’y a pas si longtemps, j’ai cru que l’humain pouvait devenir moins con.

En relisant la consigne comme toute bonne ex-enseignante qui se respecte, j’ai réalisé qu’il fallait plutôt parler de nos propres transformations. Effectuées de nos petites mains hydroalcoolisées, par exemple. C’est pourquoi la présence dans le champ du bidet Niki de Saint-Phalle tombe à point nommé. Comme je l’ai déjà utilisé dans la Photo du Mois de mai, je l’ai tourné sur la face b pour ne pas faire trop réchauffé.

Afin de terminer la diagonale, j’ai placé en premier plan la folle qui peint des bidets. S’agissant d’une photo de moi qui n’est pas de moi, je l’ai bidouillée rapidement ce qui amène à une certaine redondance du sujet. Sans oublier le sixième élément lié à la transformation que vous trouverez aisément car je ne vais pas tout vous mâcher le boulot non plus. Vous suivez? J’espère. Car maintenant, il s’agit d’aller voir les changements effectués par mes camarades sur leurs blogs respectifs:


Le thème nous était donné par Pilisi (http://pilisi.over-blog.com/tag/Photo%20du%20mois/)

Note de l'auteur-e : action de transformer… passage d’une forme à une autre… modification, changement… prouesse sportive… A vous de nous montrer quelle transformation vous êtes capable…