• Karin

Instantané estival

Le 10 août, c'est la San Lorenzo, la nuit des étoiles filantes.

Les experts l’ont décalée cette année au 12 si bien que jeudi soir nous avons installé notre campement dans le jardin. Malheureusement, et malgré une météo pourtant clémente, ce que nous avons pris d’abord pour un smog tenace nous a bouché la galaxie. A minuit je regagnais ma litière en priant pour ne pas ramener quelques limaces collées sur ma couette et à deux heures mon comparse se faisait réveiller par une averse pas piquée des hannetons.

Le lendemain, rebelote. Cette fois le ciel est dégagé. Dans le hameau endormi, on n’entend plus que le bruit du ruisseau, quelques cigales et les exclamations étouffées de deux énergumènes installés sur leur transat:

- Là ! ...Là ! …

Je n’ai pas fait de voeu. Mais allongée sous cette immensité, goûtant enfin à la fraîcheur après une journée de fortes chaleurs, des pensées à haute teneur philosophique ont commencé à m’assaillir. Comme le fait de se sentir si minuscule sur une planète dérisoire que ses habitants n’ont pas su protéger.

Les "grands" de ce monde devraient plus souvent se coucher sous les étoiles.




Le thème de ce mois d'août était proposé par La Tribu de Chacha (https://www.latribudechacha.com/)


Note de l’auteure :

Cette photo qui vous rappellera l'été 2021 (ou un autre) qui vous mettra le sourire aux lèvres en vous remémorant cet instant.

Et pour aller voir l'instantané de mes compagnons blogueurs, c'est par là:



Posts récents

Voir tout