• Karin

Semaine 2 (deux)

A l’issue de notre colloque, Josiane et moi avons donc décidé de vous la faire, si ce n’est courte, du moins autrement. Voici, dans le désordre, quelques petits chapitres liés à cette « deuxième semaine de confinement ».

Bilinguisme


Mes notions d’italien remontent au collège où j’ai suivi, je crois, j’ai honte, trois ans de cours. Si mes compatriotes excellent en langues et ont pour la plupart, au minimum, quelques très bonnes notions en français et en allemand, je n’ai pas hérité de cette compétence. De plus, mes grands-parents paternels ont habité jusqu’à leur retraite dans le canton de Vaud; ils nous parlaient rarement en italien.

Depuis que nous vivons ici, je fais des efforts surhumains mais cela reste difficile. D’une part parce qu’avec ce qu’ils appellent des notions, les Tessinois qui me voient suer vont terminer la conversation en français et du coup, sans le réaliser, ne pas beaucoup m'aider. D’autre part parce que, je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais je suis une perfectionniste. Je ne peux parfois pas me résoudre à balancer une banalité avec un verbe mal conjugué. Et puis bon, il faut le dire aussi, je pense que certains apprentissages sont plus pénibles, l’âge aidant. J’ai fait cependant des progrès stupéfiants durant ces dernières semaines, depuis que je regarde les nouvelles sur la RSI et que je lis la presse tessinoise.

Quoi qu’il en soit, si je ne sais toujours pas parler italien, j’en perds aussi mon français. Je mélange l’orthographe des deux langues. Et j'intervertis les mots. Exemples :

- Elle m’aspète chez elle à deux heures.

- Le sentier part dans la curve au-dessous du village.

- Tu veux les planter où tes pomodores ?

- On pourrait éviter de prendre l’autostrade pour aller à Mendrisio.

C’est encore plus compliqué pour Didier (Gilles, il n'aime vraiment pas), qui lui a vraiment des problèmes logo, je pense. Et encore moins de prédispositions que moi pour ce genre d’apprentissage. Dans sa tête à lui remontent les réminiscences d’un voyage au Costa Rica datant de vingt-cinq ans en arrière.

Il y a quelques temps, voire des années lumières, nous nous sommes fait arrêter à la douane de Ponte Tresa en revenant d’Italie. C’était le Grand qui conduisait.

- Merce (des marchandises)? a demandé le douanier.

C’est comme ça qu’ils disent bonjour, en principe.

- Dos pacheto di giambone.

- …

Le type, il a regardé encore une fois nos plaques d’immatriculation et puis il nous a fait signe de passer avec un air las.

Comme Didier bricole souvent avec Paolo, l’un de nos voisins, ce dernier réalise de gros progrès en français et se heurte aux mêmes confusions que moi. L’autre jour, le Grand lui a fait toute une explication sur les dalles de la terrasse. À la fin du speech, Paolo s’est tourné vers moi :

- J’ai capi rien ! a-t-il constaté en levant les bras.


Tai chi


A la fin de la semaine dernière, donc, j’ai entrepris de me calmer un peu. Sur Facebook, une copine m’invite à ses séances de yoga, il faut vraiment croire que j’ai l'air d'avoir pété un plomb. Comme j’ai un peu de peine avec les cours en ligne, pour l’instant, surtout que je ne pourrai pas me faire un café entre le lotus et le cobra, j’ai hésité à rebrancher la Wii. Ce qui est assez dangereux chez nous, sachant que le plancher est plutôt branlant et que l’on peut se retrouver relativement vite sur la table de la cuisine en train de faire du ski. Et puis, je me suis souvenue que j’avais quelques notions en tai chi.


Démonstration.

Le Boulet est dans le champ...

Je vous vois déjà avec votre sourire en coin mais ce n’est pas un gag, j’ai vraiment commencé à faire du tai chi. Une expérience qui n’aura duré que de fin janvier au 9 mars, jour où les cours ont dû être suspendus.

Dans la vie d’avant, je descendais donc au village vers 9h. Luna et moi allions boire un café à 2 francs à l’Osteria Meridiana (la première fois que j’ai réglé et que la dame au bar m’a dit 4 francs, j’ai précisé que je payais tout). Puis nous retrouvions nos trois copines et deux copains dans la salle de paroisse. Luna et moi, bien qu’ayant déjà un Migros-Data dépassé, nous étions un peu les gamines du cours. Cependant, nous restions assez sages lors des explications et démonstrations de notre enseignante, une Italienne de la région de Varese, très douce, claire et efficace.

Je me suis félicitée plus d’une fois qu’il n’y ait aucune caméra cachée dans la salle alors que je tentais de rééquilibrer mon sacrum avec le reste de mon corps pataud. La coordination des mouvements, en ce qui me concerne, c’est un truc pire que l’apprentissage des langues, c’est vous dire. J’avais fait 4 (quatre) cours de danse moderne dans mon jeune âge. J’ai dû arrêter car du moment que j’avais intégré le premier mouvement, le prof avait déjà passé au dixième. En plus, je me retrouvais en face d'un miroir géant, c’était grotesque.

Mais bon, grâce à cette courte initiation en cet art martial, j’ai tout de même appris les parties du corps en italien. Le coude, c’est la gomme (il gomito). Le poignet, c’est le pouls (il polso). Le ventre, c’est la panse (la pancia). Le cou, c’est le col (il collo). La paume, c’est la palme (la palma). Je comprends pas, c’est quand même facile, l’italien.

J’aimais bien le tai chi, même si je suis à une planète et demie de tous ces domaines un peu ésotériques, un chouia gnangnan et certainement, quand même, remplis de très bonnes pistes. De plus, ma participation à ces cours me permettait de m’intégrer au village. C’était mon heure et demie à moi, cela me détendait, me faisait prendre conscience de quelques approches. C’était intéressant. Je me réjouissais que nous puissions bientôt aller gesticuler au ralenti dehors, sous les cerisiers en fleurs. Bien sûr, il est stupide d’en parler au passé. Et puis je n’aurais qu’à fouiller dans ma mémoire de poulpe pour y retrouver au moins deux ou trois exercices et continuer à pratiquer.

Ma prof a dû sentir mes ondes survoltées par delà notre nouvelle frontière. Elle m’a assez vite demandé si je faisais mes devoirs. Je ne lui ai pas menti, c’est pas mon genre, mais je l’ai rassurée en lui envoyant une vidéo que j’ai prise, avec le chant des oiseaux. Je me ressourçais autrement, tel était mon message. Heureusement qu’elle n’a pas eu encore l’occasion de voir le reste.🤭

Vous aurez peut-être remarqué que depuis le début, je n’ai pas dit le nom de ce machin. S’il y a bien une chose que j’ai apprise grâce au tai chi, c’est qu’il faut éviter de prononcer le mot corona-virus. C’est surprenant, vous allez voir, vous n’allez pas regretter d’être venus.

« Corona », en italien, veut dire couronne. En plus de la bière. C’est également la fontanelle, qui est liée au 7ème Chakra. Si celui-ci n’est pas suffisamment ouvert, on pourrait vite devenir une "testa dura". Et si l’on associe le mot corona à une chose négative, comme ce machin, ça pourrait fermer tout le binz.

Étant donné que dire et écrire sont deux choses dissociées, à présent que j’ai en partie fauté, je vous informerai dans quelques temps sur l'état de mes chakras, et de ma tête de bélier. 😅

Nos anciens

Depuis lundi 23 mars, les personnes de plus de 65 ans n’ont plus le droit d’aller faire les courses. C’est une des mesures décidées dans l’urgence par le Conseil d’Etat tessinois et contestées par le Conseil fédéral. Vous n’étiez peut-être pas au courant, mais je vous rassure, monsieur Berset « qui suit de très près tout ce qui se passe au Tessin et a des contacts quotidiens avec le Consiglio di Stato », il ne le savait pas non plus. En fait, il ne s’était occupé que de chichiter avec les mesures liés à l’économie. C’est ballot. (et re-toc 😇 )

Mais laissons là ces vaines querelles et revenons à nos vieux. Pardonnez-moi dès lors d’utiliser des termes qui pourraient choquer quelques coincés bien pensants. Ils ne servent qu’à retrouver une touche de légèreté dans mes propos. Et je les adore, mes vieux, tout autant que les zucchini, même si deux ou trois peuvent m’agacer.

La personne âgée, ici, en plus, elle est majoritaire. Le Tessin est le canton qui compte le plus grand nombre de retraités au mètre carré. Et de surcroît, l'ancêtre, par là, il est assez indiscipliné. Vous avez déjà eu affaire au caractère buté de quelques anciens. Surtout depuis que vous avez dû commencer à empêcher vos parents de sortir. Alors, imaginez un vieux, avec la tête de mule qui caractérise certains de mes compatriotes dès la naissance. Et que je n’ai en aucun cas hérité. 🤨 Je vous promets, au niveau du 7ème Chakra, dans la région, il y a encore du job.

Luna, l’infirmière sociale du village, ça fait des semaines qu’elle se bat avec des aînés, et Tessinois! Alors, quand cette décision a été prise, elle n’y a pas vu une atteinte aux libertés individuelles, elle s’est simplement dit qu’elle allait pouvoir souffler un peu. Sans compter ceux qui allaient de toute façon désobéir ou faire croire qu’ils n’avaient rien compris.

L’autre jour, pour vous dire, en descendant à pieds sur sous le hameau, j’ai vu un nonno, la huitantaine bien tassée, qui boutiquait dans son pré. De loin, on s’est dit bonjour et on a parlé un peu des capres. Deux ans auparavant, avec Cunégonde, nous nous étions fait courser un peu plus bas par un quadrupède avec des cornes. Aujourd'hui, je n’avais pas très envie de devoir courir pour prendre garde à mes fesses, d’autant plus que j’ai dû me fissurer le coccyx en tombant dans mon escalier. Mais ça, je vous le raconterai peut-être à un autre moment.

Alors, une fois rassurée de savoir les moutons à l’étable, j’ai dit au revoir au papy. Qui s’est empressé d’aller replacer son immense échelle sur son arbre gigantesque et d’y grimper. E va fan culo questa cazzata!



Délation?

Luna, dès le début de notre crise, qui date d'avant le 16 mars, elle a voulu bien faire en créant un groupe Watsapp. Elle y a réuni un bon nombre de résidents de la commune et de celles avoisinantes, dont une jolie proportion de personnes âgées. Ça s’est vite transformé en échange divers et variés qui n’avaient rien à voir avec l’osso bucco. On a vu des chats, des fake news, des chats, la reine d’Angleterre, des gif, des chats, des vidéos cons, des laitues du jardin de l'année dernière et des stickers de chats. Et aussi quelques audios où l’on entend quelqu’un respirer pendant 8 minutes.

Et puis, il y en a qui se sont trompés de « chat ». 😼🤪On apprenait alors que Veronica avait oublié ses lunettes chez Sergio. Allez gérer un groupe de vieux sur Whatsapp, c'est presque aussi difficile que de cadrer vingt-trois ados aux hormones en pagaille dans une salle d'arts visuels. Che casino, che BORDELL ! Moi, je n’ai jamais rien dit, ni jamais rien mis sur ce groupe, même pas une photo de Yamamoto. Mais une dame qui devait avoir également quelques pensées légèrement gériacides (faites appel à vos racines greco-latines) a suggéré d’organiser une rencontre lorsque tout serait fini. Afin d’apprendre à « certaines personnes » comment utiliser un téléphone portable.

Quelques-uns se sont lassés et ont quitté le groupe. Je n’osais pas encore, je n’avais pas la conscience tranquille.

Luna tentait tant bien que mal de cadrer la bande, mais c’était difficile. Il lui arrivait plus souvent qu’à son tour de s’énerver en patois per chi ancora la mia caapit! Parfois, elle ne parvenait pas à écrire ce qu’elle avait à dire d’important sans avoir de la friture sur la ligne.


Luna essaie d'en placer une depuis 16:07

Même si j’avais coupé le son du groupe dès le début, le matin, je me levais parfois pour voir 72 alertes en rouge sur mon téléphone. Cela me prenait trop le chou. J'ai fini par prendre congé poliment de cette équipe. Je crois que c’était le jour où on a reçu la photo d’une robe de princesse en PQ et d’une tarte aux pommes. Cependant, je n’ai pas manqué de leur faire des petits clins d’oeil, à ces anziani, dans ma carte postale en vidéo. 🐱

Questions - Sans réponse, absurdes, ou tout à la fois et dans le désordre.

Que pensent les antispécistes du fait que les respirateurs du Tierspietal soient réquisitionnés ?

Où est passé Ignazio Cassis, seul conseiller fédéral tessinois, depuis le début de la crise? Laquelle, je le rappelle, a été datée par Alain Berset au 16 mars. Le premier mort dans mon canton, c’était le 10 mars. (et re-re toc! 🙄)

Est-ce qu’on pourra s’en sortir en vendant du laurier sauvage en sachets ?

Quelle tête auront mes proches après des semaines sans coiffeur, sans exercices et peut-être en mal-bouffant?

Je vous laisse un instant pour pratiquer l’exercice, si vous le voulez. Je vais me refaire un café.

Est-ce que Daniel Koch a cette dégaine parce qu’il a lui-même essayé tous les virus de la planète?



Où pourrais-je signer une pétition afin que l'on oublie le 1er avril cette année?



Est-ce qu’on va créer des événements pour les enterrements sur Facebook?

Je pense que VRAIMENT on va bientôt créer des événements pour les enterrements sur Facebook. Ça sera peut-être le jour où je quitte le groupe.

Est-ce que je peux écrire à la Coop de Caslano afin de demander que la teinture pour les cheveux soit considérée comme un produit de première nécessité? Parce que je le vaux bien. Merde.

Aura-t-on des tickets de rationnement pour un peu de pinard, même de la piquette, ou du tabac à rouler?

À ce propos, je finirai par une petite discussion-chat avec une bonne copine, qui demandait à la professionnelle que je suis de l’éclairer sur l’utilisation de la colle dans certains travaux : blanche, en dérouleur ou en bâton ? Je lui ai répondu. Puis...



Pour terminer sur une note plus chagrine, j’ai dû redescendre en vingt-cinq minutes chrono à Lugano. J’ai pris un monstre coup. J’ai vu le Tessin comme je ne l’avais jamais vu. Figé, silencieux, lisse, sinistre. Et cela m’a fait très mal. En plus de tout ce que je ne vous dis pas.

Le pas très beau, on l’a aussi. Tout comme vous. Il n’y a pas de doutes, on est tous embarqués sur la même galère.

Alors, j’écris.

Et si cela sert seulement à vous faire sourire, une fois dans votre journée, on sera tous/toutes les deux gagnant(e)s. Ça c'est pour ma copine Sophie.😉 Mais je ne maîtrise pas encore tout à fait.




Prenez soin de vous. (J'arrive pas à la rendre plus petite, cette horreur! C'est pas juste pour le ⌗chatcromignon qui va suivre.)



Karin 🌸


PS a) : si vous ne savez pas qui sont Josiane, Didier, Cunégonde et Yamamoto, vous pouvez lire Semaine de fous.

PS b) : Le Boulet va bien. Chaï aussi.