• Franssois

Pendant ce temps en Egypte

Les filles d’Alexandrie sont belles, de près et de loin

Leur peau est mat, leur nez joli et aquilin.

Elles sont solaires dans leurs beaux habits

Elles font même de l’ombre aux dames de Nairobi.

Elles soignent leur hygiène et prennent de nombreux bains

S’enduisent d’huiles et de crèmes parce que c’est sain.

Elles ne boivent pas d’alcool et savent rester sobre

N’ont pas envie qu’on leur jette l’opprobre.

Elles sont moches par contre les femmes du Caire

L’effet de la grande ville ou bien la pollution de l’air ?

Elles s’habillent mal, se vêtent de guenilles

Personne ne regarde leur visage, ni même leur cheville.

Elles sont sales et jamais ne se lavent

Vous n’allez pas me croire mais il y a plus grave.

Elles se soûlent du matin jusqu’au soir et à l’heure dite

Tout le monde le sait : les cairotes sont cuites.