• Karin

La Suisse expliquée aux Français


Et avec les moyens du bord.


L'idée m'est venue lorsque j'ai préparé un petit glossaire pour les Nuls à l'une de mes copines parisiennes. Elle est comme Franssois, on ne la trouve que sur Twitter, je crois. 🤓 Mais je sais qu'elle me lit. 🥰J'aime pas trop ça, placer des émoticones à toutes les phrases mais c'était obligé.


Je me suis peu après rendu compte que d'autres amis français se marraient sur Facebook (oui, bon, on n'a pas tous compris Twitter à temps. Je rappelle que niveau intello, je ne suis qu'une instit. Et en plus, j'ai fait l'Ecole normale de Lausanne, alors je vous dis pas la misère.)


Quoi qu'il en soit je vous partage mon petit laïus avec plaisir; il sert spécialement à expliquer la récente intervention remarquée du Conseil fédéral. Maud, tu verras, je t'ai un peu utilisée comme brouillon, après j'ai étoffé. Aussi vite que possible mais aussi lentement que nécessaire. Vous ne comprenez déjà pas? C'est normal, c'est du suisse. 🇨🇭


Entrons plutôt dans le vif du sujet.


1) CF= Conseil fédéral. C'est plus rapide à écrire, comme FB. Vous, c'est pas pareil, vous avez Macron. C'est court, ça fait un, c'est percutant. C'est pas beaucoup mieux mais chacun ses petits problèmes.


2) Le CF est formé de 7 conseillers fédéraux. On les appelle aussi "les sept sages" mais pas moi. Ils sont présidents pour une année à tour de rôle.


3) Sommaruga, c'est notre présidente. Elle est souvent habillée en rouge alors que les autres, en costards sombres, on dirait ses gardes du corps. Mais ils rigolent quand même beaucoup entre eux. C'est collégial.


4) Les deux conseillers que l'on entend un max en conférence de presse, ce sont Berset et Parmelin. Ce sont eux qui ont ces têtes de tueurs sur le pastiche de Thomas Wiesel. Qui est un humoriste romand. Oui, il y en a des humoristes, chez nous, et même pas mal.


5) Les autres conseillers, on ne les voit pas franchement en ce moment, on ne sait pas trop où ils sont et ce qu'ils font. Ueli Maurer, chef du Département des finances, il doit compter ses sous. Hier, on a appris qu'on avait gagné 30 francs sur notre facture d'audio-visuel. De quoi s'acheter 6 kilos de pâtes. On est contents comme tout.


6) Faut pas croire que tous les Suisses sont blindés de fric, ceux qui tirent la langue sont les mêmes que chez vous. En plus de notre facture de redevance télé ce qu'on aime recevoir dans notre boîte aux lettres, ce sont les primes d'assurances maladie, les impôts et les loyers. Et si jamais, où je vis, je n'habite pas dans un chalet. Où je vivais avant, dans le canton de Vaud, ma maison était en molasse. A ne pas confondre avec la mélasse. Bon, laissez tomber, c'est pas grave. Une fois, je vous parlerai du Cenovis.


7) Ignazio Cassis est le seul conseiller fédéral tessinois, mais on ne sait pas où il est non plus. Il est chef du Département des affaires étrangères. Même lorsque la Suisse italienne appelait à l'aide parce que le CF continuait à accepter que 70'000 frontaliers italiens viennent travailler quotidiennement sur son territoire alors que la Lombardie était déclarée zone orange, on ne l'a pas vu.


8) Restent deux femmes, inexistantes, mais en charge de départements mineurs. 😂Cependant, question parité, vous aurez remarqué l'effort. Et puis, sept, c'est pas un bon chiffre pour l'équilibre hommes-femmes. Bon, après on peut toujours s'arranger.


9) Question proportion des régions linguistiques, c'est aussi tip-top propre en ordre. Dans l'équipe, il y a 4 Alémaniques, 2 Romands et 1 Tessinois. Bon, il devrait y avoir un "Romanche", mais de toute façon on les oublie tout le temps, c'est la 4ème roue du char alors c'est pas grave.


9b) D'ailleurs, les régions linguistiques italiennes des Grisons sont en train de s'insurger et demandent à être désormais sous la coupe du Tessin. J'aimerais bien que le Tessin se révolte aussi et demande à se rallier à quelqu'un d'autre mais je sais pas trop à qui!


10) Koch, c'est notre médecin nazional. Un tout bon. Il fait peur. Le médecin cantonal tessinois est plus photogénique, mais maintenant il intervient par Skype, il l'a choppé.


11) Le TJ, c'est les info. Que l'on peut suivre sur la RTS (Télévision Suisse romande). Mais si on veut un peu d'analyse, il faut fouiller ailleurs. Ou, si l'on est bilingue, sur la RSI (Télévision Suisse italienne). Pour l'analyse, c'est un peu mieux.


12) En guest-star, nous avons eu récemment Madame Cesla Amarelle, mon ancienne cheffe, Département de l'instruction publique, canton de Vaud, rue de la Barre 8, Lausanne.


Voilà. Avec ce petit lexique, amis Français, vous allez dès lors pouvoir suivre plus facilement nos pitreries. Et vous rendre compte que non, décidément, nous n'avons rien à nous envier les uns des autres. Bien qu'il y en ait un certain nombre qui pensent, par ici, que y en a point comme nous.


Et vive la Suisse! 🇨🇭🇨🇭🇨🇭


Si vous avez raté le CF Show et voulez le suivre avec le lexique, c'est là en deuxième partie.