• Karin

En mai, fait ce qu'il te plaît


Même si avril nous a permis de nous découvrir d'un fil, en mai je repeins le vieux bidet.

À la manière de Niki de Saint-Phalle (bon d'accord, ça ne rime pas, mais je n'ai pas pensé à ce détail avant. Et puis, Courbet, c'est difficile!)

Je n'ai été frustrée ni en MacDo, ni en vols Easy Jet et les idées loufoques ne manquent pas.

En juin, c'est certain, le bidet ne regagnera pas la salle de bains.

En août, j'ai un doute: est-ce qu'en septembre on pourra vraiment quitter nos chambres?

Une chose à la fois, un pas après l'autre.

Comme le dit notre star de la politique helvétique: "Nous procéderons aussi vite que possible et aussi lentement que nécessaire." Je la vomis bientôt cette phrase qui s'affiche maintenant sur des T-shirts, des mugs et des masques en tissu. C'est la dernière fois que je la cite car je sais qu'elle pourrait beaucoup plaire à mon petit lectorat francophone.

Je vous quitte, je vais repeindre la vieille cuisinière à la manière de Léon Joubert.


Afin de voir ce qu'il plaît de faire en mai à mes camarades confinés, déconfinés, confis, déconfis, il suffit de cliquer sur les liens suivants:



La Photo du Mois, c'est une photo, et une seule, publiée à midi heure de Paris et de la Costa sur les blogs des participants. Le thème nous a été proposé par Lavandine.


Note de l'auteure: "Et vous que vous plairait-il de faire les jours, le mois qui suivront le déconfinement progressif du 11 mai? Tout est envisageable, y compris les idées les plus loufoques. Seule condition, c’est que cela reflète une réelle envie ! Mais … on n’ira pas vérifier … hein .."